Nous répondons
à toutes vos questions
dans les plus brefs délais !


Définition

Survenu en Europe il y a plus de 30 ans, le management de transition est en constante évolution. 60 % des entreprises font aujourd’hui appel au management de transition, outil de gestion destiné à les sortir d’une situation de crise ou de changement important. Longtemps imputé aux restructurations, le management de transition s’inscrit aussi aujourd’hui dans un management de croissance.

Instrument de gestion auquel une entreprise a recours afin de bénéficier d’une expertise dont elle ne dispose pas elle-même, le management de transition apporte une solution en effectuant rapidement une restructuration, un redressement ou en organisant l’entreprise pour assurer son développement. Dans toutes les situations, la solution mise en place garantit un retour ou un regain de confiance des collaborateurs, des clients ou des partenaires de l’entreprise.

Le management de transition : une perspective de croissance profitable et pérenne

Volontaire ou forcé, soudain ou attendu, un changement relève toujours d’un enjeu stratégique. Le rôle du management de transition est donc primordial. Le champ d’intervention du management de transition est large et, de ce fait, cette compétence est initiée au plus haut niveau des organes décisionnaires de l’entreprise tels que le Conseil d’Administration, la direction générale, le comité de direction ou les différentes directions. Elle impacte l’organisation dans son ensemble.

Le management de transition, c’est donc l’occasion pour une entreprise de s’offrir les services d’un manager de transition  fort de nombreuses années d’expérience dans diverses industries. L’objectif du management de transition ? Optimiser la structure de l’entreprise, son organisation, son management et ses procédures afin de lui permettre d’améliorer ses performances et de consolider son devenir.